Bulletin de l’immigration — Octobre 2021

Publié le 28 septembre 2021

Ce mois-ci, l’actualité concerne principalement :

  • Les nouvelles conditions d’entrée au Canada depuis le 7 septembre ;
  • La suspension des vols directs entre le Maroc et le Canada ;
  • La réélection du parti libéral de Justin Trudeau et ses conséquences en matière d’immigration ;
  • 3 M$ CAN investis pour l’intégration des personnes immigrantes partout au Québec ;
  • La dénonciation de certaines pratiques à l’embauche des travailleurs temporaires ;
  • Une version améliorée de la page d’information sur le marché du travail.

Rappel sur le changement des conditions d’entrée dès le 7 septembre

Le 3 septembre, l’Agence des services frontaliers publiait un communiqué rappelant l’évolution des conditions d’entrée au Canada. Depuis le 7 septembre, toute personne peut entrer au pays à condition d’être entièrement vaccinée. Chacun doit pouvoir prouver qu’il a reçu le nombre de doses approprié selon le vaccin (approuvé par le Canada) au moins 14 jours avant le voyage. Il faut aussi pouvoir présenter le résultat négatif d’un test de dépistage réalisé au plus tard 72 heures avant. Chaque voyageur peut être tiré au sort à son arrivée au Canada pour réaliser un test dans l’aéroport, mais faire un test à l’arrivée n’est pas obligatoire.

Sans oublier qu’il faut être asymptomatique et renseigner adéquatement ses informations dans l’application ArriveCAN.

Les voyageurs qui ne sont pas complètement vaccinés et qui sont citoyens ou résidents permanents doivent toujours faire des tests de dépistage avant le départ, au jour 1 après l’arrivée et au jour 8. Il faut aussi réaliser une quarantaine.

Pour accéder au communiqué

Suspension des vols directs en provenance du Maroc

Le 28 août, Transports Canada annonçait la suspension presque immédiate des liaisons directes entre le Maroc et le Canada. Depuis le 29 août et jusqu’au 29 septembre (au moins), les ressortissants doivent prendre un vol avec une escale dans un pays tiers pour pouvoir entrer au Canada.

On estime que ce sont plus de 11 000 personnes qui sont encore bloquées dans le Royaume. En cause, l’Agence de la santé publique du Canada avait décelé un nombre de cas « disproportionnellement plus élevé chez les personnes voyageant à bord de vols en provenance du Maroc ».

Pour accéder au communiqué

Le parti libéral réélu le 20 septembre 2021

Lundi 20 septembre 2021 ont eu lieu les 44e élections fédérales canadiennes déclenchées par le premier ministre sortant, Justin Trudeau. C’est le parti libéral qui a été réélu avec 158 sièges. M. Trudeau dirigera donc un gouvernement minoritaire. Au programme en matière d’immigration, la continuation des mesures entamées durant son précédent mandat. Il est entre autres question :

  • d’améliorer le programme mis en place pour protéger les travailleurs étrangers temporaires vulnérables (un permis de travail ouvert et un système de plainte) ;
  • pour le regroupement familial : de supprimer le système de loterie, de réduire les délais de traitement, d’offrir un visa aux conjoints et enfants à l’étranger en attendant la réception de sa demande ;
  • d’accueillir plus de résidents permanents et de réfugiés ;
  • de réduire les délais de traitement impactés par la COVID-19 ;
  • d’accueillir 20 000 ressortissants afghans supplémentaires.

3 millions pour mieux intégrer les personnes immigrantes dans les régions du Québec

Les annonces concernant le Programme d’appui aux collectivités (PAC) reprennent. Le 31 août, la ministre de l’Immigration, la Francisation et de l’Intégration a annoncé le versement de 3 millions de dollars aux municipalités et collectivités de plusieurs régions. Avec cet argent, un nombre record de collectivités pourront se doter de moyens pour favoriser l’arrivée et le maintien de personnes immigrées.

Le PAC a pour objectif de soutenir les acteurs locaux qui œuvrent pour l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes. De quoi permettre aux municipalités de créer différents partenariats pour le bien-être des nouveaux arrivants.

La région de Lanaudière obtient 329 038 $ CAN. Ce sont les MRC d’Autray, de Joliette, de Matawinie, de l’Assomption et des Moulins qui recevront cette somme répartie pour élaborer un plan d’action ou mettre en œuvre celui qui est déjà en place.

Pour accéder au communiqué pour Lanaudière

Le Centre-du-Québec reçoit quant à lui 311 047 $ CAN répartis entre la Ville de Drummondville et les MRC de Nicolet-Yamaska, Bécancour, Arthabaska et de l’Érable. C’est celle de Nicolet-Yamaska qui reçoit le plus d’argent avec un total de 226 926 $ CAN, mais il sera réparti sur trois ans.

Pour accéder au communiqué pour le Centre-du-Québec

C’est l’Outaouais qui reçoit la plus grosse somme d’argent avec 1 425 000 $ CAN. La Ville de Gatineau a déjà prévu un plan d’action, mais les MRC de Pontiac, de la Vallée de la Gatineau, des Collines de l’Outaouais et de Papineau utiliseront cet argent pour en élaborer un ensemble.

Pour accéder au communiqué pour l’Outaouais

En Montérégie, ce sont les villes de Granby et de Longueuil, ainsi que huit MRC qui reçoivent un total de 354 269 $ CAN. La plupart de ces collectivités doivent élaborer un plan pour l’accueil et l’intégration.

Pour accéder au communiqué pour la Montérégie

Dans Chaudière-Appalaches, 456 484 $ CAN sont répartis entre la Ville de Lévis et neuf MRC.

Pour accéder au communiqué pour Chaudière-Appalaches

Enfin dans la région du Nord-du-Québec, c’est seulement l’Administration régionale Baie-James qui reçoit 96 254 $ CAN.

Pour accéder au communiqué pour le Nord-du-Québec

Dénonciation de certaines conditions d’embauche des travailleurs étrangers temporaires

Le 22 septembre, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a reconnu que les pratiques de recrutement de travailleurs étrangers temporaires de certains employeurs, agences de recrutement et autres intermédiaires étaient « illégales ».

La situation n’est pas nouvelle. En 2020, le gouvernement provincial avait initié différentes mesures de vérification et de surveillance de ces pratiques, notamment en encadrant mieux les agences de placement. On assiste simplement à la recrudescence de cas d’abus de certains travailleurs étrangers vulnérables, attisés par la pénurie de main-d’œuvre, qui donnent tout leur sens à des initiatives comme le Permis de travail ouvert transitoire (PTOT) ou encore le Permis de travail ouvert pour les travailleurs vulnérables (PTOTV).

Aujourd’hui, M. Boulet prévient qu’il pourrait y avoir des sanctions pour les entreprises et les agences.

Pour accéder à l’article de Radio-Canada

Lancement d’une nouvelle version de l’outil Information sur le marché du travail

L’outil Information sur le marché du travail (IMT) évolue. Une nouvelle version est disponible depuis le 23 septembre.

Pour rappel, l’IMT est la ressource pour toutes les questions relatives à l’emploi : formation, postes, possibilités, secteurs, réglementations, etc. Il s’adresse aux personnes cherchant un emploi, à ceux qui veulent comprendre la situation du marché du travail, mais aussi aux employeurs voulant à combler un poste.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) Jean Boulet annonçait que les fiches des professions ont été enrichies et que figurent désormais des sections sur les compétences, les caractéristiques principales et le profil RIASEC (des 6 types de personnalités).

Pour accéder à l’IMT

Pour accéder au communiqué du MTESS

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
État des lieux et tendances de la pénurie de main-d’œuvre au Québec

Plusieurs entreprises québécoises alertent sur la situation, alors que le sujet a supplanté la COVID dans les manchettes.

Une bonne nouvelle pour les enfants de personnes immigrantes temporaires

La loi leur offrant accès aux services de santé et aux services sociaux est entrée en vigueur.