Un Emploi en sol québécois

Un emploi en sol québécois est une initiative de la Fédération des chambres de commerce du Québec, destinée à favoriser le recrutement et l’intégration des travailleurs étrangers en région.

En un an d’opération (entre novembre 2018 et décembre 2019) :

  • 31 activités ont été organisées dans 19 villes,
  • 562 entreprises actives dans les rencontres,
  • 861 participants étrangers,
  • 58 emplois acceptés.

Le programme adopte une visée double : aider les entreprises à recruter, et les personnes immigrantes à trouver un emploi. Pour cela, il jumelle les personnes immigrantes intéressées par la région avec des employeurs qui leur correspondent, grâce à un algorithme qui mesure leur compatibilité.

La force du programme est un accompagnement des candidats à trois niveaux :

  • concrétiser le désir de régionalisation,
  • encourager les employeurs à rencontrer les candidats immigrants qui se sont déplacés et
  • organiser des visites dans la communauté.

Cela passe notamment par un voyage exploratoire d’une journée. Au programme : accueil par les personnalités publiques, témoignages de personnes immigrantes installées sur place, entrevues avec les employeurs, présentation des organismes locaux, visite de la région, d’entreprises ou autres services de proximité.

Ce travail se fait conjointement avec les organismes de régionalisation d’Emplois en régions, mais aussi avec les organismes locaux d’accueil et d’intégration. Ces liens sont essentiels pour contrer la méconnaissance que les nouveaux arrivants peuvent avoir de la région.

Parmi les autres actions couvertes, on note particulièrement le suivi auprès des travailleurs étrangers régionalisés, des entretiens exploratoires avec les candidats présélectionnés, l’aide aux pratiques RH auprès des entreprises, l’accompagnement aux aides financières possibles, etc.

Inscription et informations.

Autres pages sur le même thème
La francisation au cœur de la politique d’intégration des personnes immigrantes

Bien souvent, la maîtrise de la langue est un facteur d'intégration supérieur aux compétences.

Le conseiller du MIFI remplace-t-il le représentant autorisé en immigration ?

Éviter la confusion entre conseiller en immigration régionale et représentant autorisé, c'est comprendre comment bien actionner l'une et l'autre de ces ressources.